Le devenir de la terre – Être artisan de la Lumière

//Le devenir de la terre – Être artisan de la Lumière

Le devenir de la terre – Être artisan de la Lumière

28.00

12 en stock

Par Jean-Michel Jutge et Nicole Soucarrat.

327 pages ; 23 x 16 cm ; broché.

ISBN 978-2-9512105-3-0

EAN 9782951210530

Editions Elliance

12 en stock

Catégorie :

Description

Chapitre I – Dieu et la Création  » … Je Le vois alors comme une phénoménale sphère d’énergie et d’amour en pulsation animée d’une vie incroyable. L’univers est à l’intérieur de cette sphère mais je ne le vois pas, je ne vois que la surface extérieure de la sphère qui, des gouffres infinis de l’Absolu où je me trouve alors, est, en diamètre apparent, un peu comme le soleil. L’espace dans lequel je me trouve est le vide total, l’absence de tout. Une profonde paix entre en moi. Cet espace est la paix totale, la paix du rien, le vide au-delà de Dieu. Je contemple Dieu dont la surface apparaît en mouvement permanent dans les tons rosés, mauves, lilas. Puis je reviens en notre monde, mais la sphère de Dieu reste présente en mon cœur comme une sphère bouillonnante de vie et d’amour. J’ai l’impression de porter Dieu et la création dans mon cœur et qu’une partie de moi existe au-delà de Dieu. Il faudra que je plonge dans les profondeurs de ce néant pour en savoir plus. » (« Les Mystères de la Création » – Jean-Michel Jutge) C’est ainsi que je me retrouvais un jour, après avoir traversé le temps et l’espace, à l’origine de la Création elle-même, et dans les profondeurs incommensurables de l’Absolu. Ce voyage eut lieu en esprit, âme et conscience, alors même que le corps restait sur Terre en méditation ou relaxation, comme pour tant d’autres voyages. Ceci est une expérience vécue qui, pour autant qu’elle fût bouleversante, n’en représente pas moins une vision relative de la réalité divine. Car rien n’est vide à part le néant présent dans le manifesté d’où émane le chaos. En Dieu, le vide n’existe pas. Et je m’en suis aperçu par la suite, lorsque j’y suis retourné. Le vide apparent n’était que la résultante de mon absence de perception, car rien en moi n’avait alors, à ce moment-là, capacité de percevoir la nature divine présente là, et elle se révéla par la suite, me faisant prendre conscience de la relativité de chaque expérience…. »

Informations complémentaires

Dimensions 3 × 16 × 23 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le devenir de la terre – Être artisan de la Lumière”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *